Le journal d’Uzbek

Un vieux Persan découvre avec stupeur et bonne humeur certains us et coutumes

20 avril 2022 Ce jour-là, Uzbek s’agaça que son courrier à La Croix eût été une nouvelle fois zappé. Pour avoir enfoncé une porte ouverte ! « (…) J’ai été choqué et humilié par le récent diktat du Vatican. Après le NON au baptême invalide, puis le NON à l’intercommunion, le NON au sacrement de réconciliation pour les personnes qui optent pour le suicide assisté. Le tribunal catholique me fait penser à la clique pharisaïque harcelant Jésus sur le Pur et l’Impur. À qui fera-t-on croire que ces pauvres êtres qui supplient de mourir dignement, veulent enfin partir pour mourir guéris, visent à nier l’Espérance et à narguer l’Église ? Jésus, lui, n’a pas subi son destin ; il l’a choisi. Quand il prit résolument le chemin de Jérusalem, “il durcit son visage” note Luc (IX, 51). Le jeune rabbi choisit de se jeter dans la gueule du loup. Inébranlable stoïcisme et suicide assumé : toiser la mort droit dans les yeux. Et Uzbek médita le logion décisif : « Ma vie, nul ne la prend, mais c’est moi qui la donne. »